Stairway To The Sun


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chris Redfield - "Ils bouffent à tous les râteliers !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Redfield
Hey, you know that I always keep my promises.
avatar

Messages : 155

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Chris Redfield - "Ils bouffent à tous les râteliers !"   Lun 12 Avr - 18:10

“Mirror, Mirror, who am I ?”



“Illusion is the first of all pleasures.”


    Nom: Redfield
    Prénom: Christopher (Chris)
    Sexe: Masculin  « No kid?»
    Age (en 1998): 24 ans en juillet 1998
    Date de Naissance: 12 Décembre 1973
    Nationalité: Américain
    Activité: Pilote à l'USAF de 1990 à 1995 (limogé), membre du STARS de février 1996 à juillet 1998 puis agent du BSAA.


“Only the shallow know themselves. ”



    «Chris... tu seras gentil quand papa rentrera, d'accord? Je ne veux pas que tu fasses de bêtises, mon cœur. Je sais que tu n'es pas content, mais tout doit bien se passer. Je te demande de rien faire, de rien dire. Ce ne sont pas tes affaires, soit juste.. un gentil garçon.. comme tu l'es avec maman, hm? »

    On dit que l'absence d'un ou deux parents est vu par l'enfant comme une faille dans sa personnalité.
    Christopher objecterait volontiers, si il le pouvait.

    Élevé uniquement par sa mère, il n'hésiterait pourtant pas une minute à cocher la case «Oui, j'ai eu une enfance heureuse, merci ducon.» si on le lui demandait.
    Bien sûr, il y avait quelques tâches sombres sur le tableau familial tenu immaculé grâce aux efforts de sa mère, mais globalement, tout allait bien.
    Le seul souvenir de cette petite femme de sang italien, restée à la maison et se consacrant à ses enfants lui arrache un sourire nostalgique. Il l'aimait et l'admirait, cette femme qui ne ployait devant aucun effort. Il aurait voulu l'aider, l'épauler mais sa petite taille d'enfant faisait obstacle à sa volonté. Première frustration. Non Christopher, tu ne seras jamais l'homme de la famille. Il est parti.
    Heureux petit Chris replié dans son cocon familial. Comme ce puissant lien qui le reliait à sa mère et à sa petite sœur, Claire (dont il avait été jaloux un temps) était rassurant. Ils vivaient à trois dans une petite ville de l'est des États-unis, modestes et heureux. Puis il revenait.

    Il ne voyait pas souvent son père, une figure effacée qu'il craignait plus qu'il ne respectait. Il n'était pas violent avec ses enfants mais c'était un père absent qui n'apparaissait guère que sur les murs défraichis du salon. Lors de ses rares permissions, il essayait de rattraper le temps perdu, de jouer avec Chris, de câliner sa petite Claire. Chris ne supportait pas ces mises en scènes maladroites qui lui filaient la nausée. Il fallait jouer, ne pas l'énerver, lui, le chef.
    Pourtant, son père finissait toujours par abandonner. Tu parles d'un chef.

    Oh, comme il le vomissait. La manière dont cet homme qui portait le même nom que lui, cet homme auquel il ressemblait tant aujourd'hui osait parler à sa mère... la faire chavirer puis partir, encore.

    Tirez vos propres conclusions, comprenez en quoi le passé éclaire le présent et prédit l'avenir.

    «Redfield, vous êtes brave, intelligent, loyal mais je vous ai toujours dit que votre grande gueule vous perdra. J'avais raison. Vous n'êtes pas fait pour être soldat, Redfield. Vous n'obéissez pas.»

    Chris avait été un excellent élève, du primaire au lycée. Doué en maths, curieux, pugnace et pigeant vite, personne ne doutait qu'il ne puisse réussir. Oh, on se disait que son « petit caractère » finirait par se calmer, qu'il ne lui poserait pas tant de soucis...
    Eh, si.
    Chris aimait regarder le ciel. Il voulait voler, depuis tout jeune. Il s'était jeté d'un arbre, un jour, affublé d'un déguisement de batman et ne l'avait jamais regretté. Il ne rêvait que de voir le monde d'en haut, de percer les nuages avec son avion et de savoir si le ciel était encore bleu, là-haut. Il désirait l'inaccessible et il l'avait eu!
    Avant qu'on ne le lui retire cruellement.
    Peut-être qu'il avait toujours su que le monde militaire n'était pas fait pour lui. Il n'avait pas su s'y adapter et aurait voulu imposer ses règles. Raté. Pourquoi s'était-il dirigé ici? Il aurait pu voler ailleurs mais il avait choisi l'armée, et cette dernière ne voulait plus de ce brillant esprit rebelle.

    Christopher Redfield, ce jeune homme qui refusait son prénom, incapable de se retenir de « faire de l'esprit » même en face d'un haut-gradé. Il méprisait le monde militaire, peut-être. Il se débrouillait toujours pour qu'on le voie lire pendant les pauses, pensant se détacher de la masse. Il ne voulait pas s'intégrer à cet univers, il voulait que cet univers l'accepte. Plongé dans les livres et les maths, il adorait toutefois les montées d'adrénalines, l'action et le plaisir fou qu'elle lui procurait. Il avait la même sensation, lorsqu'il était dans les airs, c'est « comme l'amour, en mieux ».
    Il ne connaissait pas l'amour, il n'avait expérimenté qu'au sein de sa famille, mais les livres lui avaient donné une vague idée de ce que ça pouvait être.

    Il revint à la maison familiale, les ailes coupées et le moral dans les chaussettes. Il erra, fit quelques petits boulots par-ci, par-là. Il ne trouvait rien de stable, rien de palpitant. Quelques travaux au noir, des photos dans des magazines. Il se sentait inutile, pas assez fort.
    Un ami de ses parents lui parla un jour des STARS, une unité d'élite qui recrutait à Raccoon city, bien loin de la côte Est. Ils partirent tous les trois s'y installer lorsque Chris fut sûr d'être pris.

    Peut-être que ça avait été une erreur.

    Raccoon City avait été la fin d'une vie et le début d'une autre.

    «Christopher Redfield... Chris, vous préférez? Faites honneur à l'équipe Alpha. »

    « Je te fais confiance, Chris »


    Moi aussi.

    Tant de choses s'étaient passées à Raccoon City. Il était devenu adulte, enfin.

    A quel prix?

    Chris était idéaliste, presque naïf. Wesker lui avait beaucoup apporté de ce côté là. La leçon du « maître » aurait être pu être plus douce, cependant.
    Après la fin de Raccoon City, Chris changea. Le jeune homme sensible et brûlant d'un feu incontrôlable se figea. Il semblait à ses amis restants et à sa sœur qu'il était ailleurs, sur une autre planète. Ses idéaux n'avaient pas disparus, il prenait juste soin de les cacher.

    « Oui, Claire, je peux pas sauver tout le monde. Mais j'essaie. »


    Chris n'avait pas le temps de « pleurer sur son sort », il avait du pain sur la planche. Des questions devaient trouver leurs réponses. Il voulait comprendre, il comprendrait.
    Claire appelait ça « une fuite en avant. Une peur de l'introspection. », Chris grommelait qu'il «n'abandonnerait pas », qu'il « n'avait rien à cacher » mais « beaucoup de travail »

    Voilà que Chris, le petit garçon qui ne supportait la fuite tentait d'échapper à lui-même. S'oublier pour mieux trouver la vérité ou obsession maladive?

    Je n'ai pas le rapport du psy sous la main.



    Un peu plus, please !
    Plus grande peur: Être dans l'impossibilité de pouvoir changer les choses, ne pouvoir secourir une personne chère. L'impuissance. La trahison. Inutile de dire que Chris n'a pas échappé à ses peurs.
    Plus grand rêve: Un monde en paix, lorsqu'il se sent optimiste. Se libérer de ses peurs et assurer le bonheur de ses proches, tout simplement.
    Et une machine à remonter dans le temps. Trouver un moyen d'imprimer la solution de Jeuxvidéo.com avant de s'engouffrer dans le manoir...
    Relations:

    -Family-

    Claire : Ma Claire. Une patte d'agneau dans un gant d'acier. Sa beauté intérieure et extérieure lui garantissent un certain succès. Je me méfie de quiconque ose la regarder avec un peu trop d'attention... (même toi, Jill). Je lui ai tout appris, de la moto au maniement du couteau.

    -Friends-

    Jill : Amie fidèle, très calme ("Jill, tu t'énerves quand?"), parfois un peu dans la lune. Elle cultive son mystère ("Jill, c'est qui le type de la photo... t'sais, sur ton bureau."). Jill et moi sommes des partenaires de longue date et elle ne m'a jamais déçue. Qui sait, peut-être que lorsque j'arriverai à tourner la page « Kijuju »...
    Oh, et puis non. Je ne mérite pas Jill. Ah, lorsque que j'étais membre du STARS, à mes débuts, elle refusait déjà mes avances! J'en ris maintenant. Ça vaut sans doute mieux, je ne veux pas risquer notre amitié.

    Joseph : Un de mes meilleurs amis. Je me demande ce qu'il y a sous son bandana... Je ne l'ai jamais vu de mauvaise humeur, faudrait que j'essaie de le mettre en boule, curiosité scientifique oblige! :)

    Forest : On se prend souvent la tête, mais j'aime mes relations pimentées donc c'est parfait. Un jour il admettra combien je lui suis supérieur au tir :)... J'ai souvent du mal avec son sarcasme permanent.... Ce type a un égo pas possible...

    Kévin : Franchement aimable, on est aussi idéaliste l'un que l'autre. Il est même plus optimiste que moi. Prêt à tout pour sauver même le pire des hommes, il me fait penser à Leon.. Dommage qu'il n'ait pas été pris aux STARS..

    Leon : Droit, honnête et brave comme un lion sous ses airs de "pretty boy". Si il pouvait arrêter de regarder Claire en coin, ce serait encore mieux.

    Barry : Le nombre de "photo-dossiers" qu'il doit avoir de moi... Je connais Barry depuis que je suis tout petit et il n'a pas changé. C'est un type adorable, incroyablement habile et pourtant très modeste

    -... Well....-

    Enrico : Il a l'air d'un type génial, mais ne semble pas me faire confiance. Je sais que c'est un bon capitaine et quelqu'un de bien pourtant...

    Wesker : Je l'ai détesté au premier abord. Je me rappelle de cette homme aux allures de félin, adossé contre la statue du hall, regardant tout le monde de haut. Et pourtant, il m'a toujours fasciné tant dans son attitude (ses fucking lunettes... ses gants... ce calme froid...) que ses paroles énigmatiques sur sa conception de l'Homme. Je le respectais plus que tout, je l'admirais comme personne.... C'était un capitaine extraordinaire et... je ne comprends pas ce qui est arrivé. Pourquoi?
    Je ferai tout pour arrêter le monstre qu'il est devenu. Mais si je peux le sauver, je n'hésiterai pas.

    Autres: Chris mange beaucoup. Il est sans arrêt en train de grignoter. Il fumait beaucoup mais a arrêté.



“Everything's got a moral, if only you can find it.”



Peu de monde peut encore se vanter d'aller au travail le sourire aux lèvres, sifflotant comme l'un des sept nains. Chris avait d'ailleurs toujours détesté le Blanche Neige et les sept nains de Disney. Il avait un jour expliqué à Jill qu'il ne pouvait concevoir qu'un mineur, nain qui plus est, puisse être heureux d'aller s'engouffrer dans les souterrains tout le jour. Walt Disney n'était qu'un gros niais en décalage complet avec la réalité qui discréditait la cause des mineurs.
Mais Chris avait beaucoup bu ce soir là et son argumentation n'avait absolument pas eu d'effet sur Jill. Le sujet n'avait plus d'importance aujourd'hui, de toute façon. Les années Thatcher étaient loin et Disney n'avait surement pas été à l'origine de la fermeture des mines de charbon qui avait déjà révolté Chris à l'époque.

Et d'un point de vue égoïste, il ne se souciait pour l'instant que de la joie qu'il avait à se rendre au boulot, chose qu'il pensait impossible auparavant.
Non seulement son travail lui plaisait mais Wesker, pourtant pas franchement conciliant, l'avait autorisé à amener sa guitare. Une guitare électrique, s'il vous plait.

L'explication est simple. Chris s'ennuyait ferme pendant les pauses, il mangeait toujours très vite, se définissant lui-même comme un aspirateur à bouffe et retournait dans le grand bureau des STARS que Wesker ne semblait jamais quitter.
Là était le problème. Au début, Chris lisait, ce qui ne posait aucun souci. Mais depuis quelques temps, l'envie de lire l'avait quitté et il passait l'heure de pause à mâcher du chewing-gum, à faire la toupie sur sa chaise, à jouer à YetiSport ou pire, à tenter de faire la conversation à Wesker qui n'en pouvait plus.

"Chris, par pitié, trouvez-vous quelque chose d'utile à faire mais taisez-vous" lui avait lancé son chef, agacé.

Chris avait boudé, s'était plaint du manque de sociabilité de son boss et après de nombreux geignements il finit par dire en plaisantant qu'il pourrait jouer de la guitare et s'entraîner si il y était autorisé.
Wesker avait haussé un sourcil et l'avait autorisé, préférant la musique de Chris à ses bavardages. Le tireur d'élite avait été si surpris qu'il en avait oublié de se vexer et promit qu'il l'amènerait avec un grand sourire aux lèvres.

C'est pourquoi Chris se rendait ce matin au commissariat avec le même grand sourire ET une guitare sur le dos.
Il entra dans les vestiaires, ignorant les regards interrogateurs des policiers du RPD et fit un signe de tête à Forest qui finissait de s'habiller.
Chris se déshabillait, sifflotant toujours alors que Forest le dévisageait, l'air visiblement gêné. Mais qu'est-ce qu'ils avaient tous à la fin?


"Y'a un problème?"


"Chris... t'as dit au boss que c'était une guitare électrique?"


Shit

"Je... j'ai parlé de guitare.. j'ai pas précisé mais bon il n'a rien dit non plus.."


Forest soupira en levant les yeux aux ciel puis il éclata de rire en voyant la mine déconfite de Chris.


"Tu pourras toujours te la jouer Jimi Hendrix, c'est de son époque..."



"Ahah, très drôle... l'est pas si vieux de toute façon."
lâcha Chris, visiblement dégoûté.

Tant pis, il ferait la conversation à Wesker. Ça ou il lui jouerait une douce mélodie avec sa guitare électrique. Et inutile de préciser que Chris n'avait jamais pris de cours de solfège.

“We're all mad here~”


    Pseudo: Amaryllis ou Lamaryllis
    Comment avez vous connu le forum ?: …. DEVINE?
    Remarques, suggestions ?: Oh, j'ai déjà tous les pouvoirs donc tout va bien dans le meilleur des mondes!

_________________

Avat = Kenny on Hetalia Rpg ♥


Dernière édition par Chris Redfield le Mar 13 Avr - 14:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert Wesker
"Humanity is entirely overrated."
avatar

Messages : 272
Age (en 1998) : 38
Nationalité : Anglaise ?
Quote : " Man is least himself when he talks in his own person. Give him a mask, and he will tell you the truth. "

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Chris Redfield - "Ils bouffent à tous les râteliers !"   Lun 12 Avr - 18:16

Chris, mais bon sang, pose ce gâteau ! Et arrête de MANGER.

_________________
AND STOP CALLING ME THE PRINCE OF DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stairwaytothesun.1fr1.net
Chris Redfield
Hey, you know that I always keep my promises.
avatar

Messages : 155

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Chris Redfield - "Ils bouffent à tous les râteliers !"   Mar 13 Avr - 14:59

high terminé

_________________

Avat = Kenny on Hetalia Rpg ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert Wesker
"Humanity is entirely overrated."
avatar

Messages : 272
Age (en 1998) : 38
Nationalité : Anglaise ?
Quote : " Man is least himself when he talks in his own person. Give him a mask, and he will tell you the truth. "

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Chris Redfield - "Ils bouffent à tous les râteliers !"   Mar 13 Avr - 14:59

Le Test RP XDDDD
Chris est débiiiiiiiiiile.
J'aime ! 8D

Bon Validé, chouette tu vas pouvoir RP =DD

_________________
AND STOP CALLING ME THE PRINCE OF DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stairwaytothesun.1fr1.net
Chris Redfield
Hey, you know that I always keep my promises.
avatar

Messages : 155

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Chris Redfield - "Ils bouffent à tous les râteliers !"   Mar 13 Avr - 14:59

Avec vous? meow

_________________

Avat = Kenny on Hetalia Rpg ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chris Redfield - "Ils bouffent à tous les râteliers !"   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chris Redfield - "Ils bouffent à tous les râteliers !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stairway To The Sun  :: HRP } Once upon a time :: Registres :: Validés-