Stairway To The Sun


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuri Litovski

avatar

Messages : 12
Age (en 1998) : 26
Nationalité : Russe, banane

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]   Lun 12 Avr - 13:08

“Mirror, Mirror, who am I ?”



“Illusion is the first of all pleasures.”


    Nom: Litovski
    Prénom: Yuri
    Sexe: ...On vérifiera plus tard...
    Age (en 1998): 26 ans
    Date de Naissance: 1er Avril 1972
    Nationalité: Russe
    Activité: Membre de l'USS


“Only the shallow know themselves. ”


    Pour commencer, avouons qu'il n'est pas donné à tout le monde de le voir se mettre en colère. Et même pour ces quelques-là, c'est carrément rare. Vous auriez plus de chances de voir un singe aphone et neurasthénique danser la polka sur l'air de la traviata (N'en déplaise à monsieur Verdi, ce n'est pas un manque de respect, promis). Autant dire que que vous pouvez toujours attendre. Et pourtant, ce n'est pas que ce cher monsieur soit toujours de bonne humeur. Non, bien sûr que non. Comment serait-ce possible ? Mais laisser libre cours aux crises d'hystéries, aux cris... Ce n'est pas son genre. C'est tellement inélégant. Non, lui il a une nette préférence pour cette colère sourde et froide. Celle où le visage sourit, mais qui enclenche une atmosphère lourde et désagréable... Quelque chose de si pesant que l'on a plus qu'une seule envie : s'excuser et tout faire pour réparer son erreur, afin de faire fuir de sentiment d'oppression et de culpabilité qui vous ronge. Et retrouver le gentil air légèrement malicieux et enfantin de ce type plus que bizarre vous apaise soudain. Comme si vous veniez d'échapper au pire. Cette impression de calme après la tempête est précisément le leitmotiv de Yuri. Il se plait à garder ce masque souriant. Un grand sourire respirant à la fois une innocence assez enfantine et un danger latent qu’il est difficile d’ignorer. Car c’est un homme complexe et surtout paradoxal au possible. Vous pensiez qu’il s’agissait d’un être simplet ? Détrompez-vous. S’il dégage une certaine impression de candeur, c’est orchestré pour mieux s’insinuer dans le cœur des gens, pour faire tomber les barrières de méfiance et inspirer une confiance qui doit s’avérer la plus forte possible. Ainsi, il lui sera bien plus facile par la suite d’atteindre ses éventuels objectifs. C’est retords comme tactique. Voir même malsain. Mais c’est là l’essentiel de sa personnalité. Affable et ingénue à l’extérieur, complètement détraqué en profondeur. Telle une jolie pomme appétissante qui se révélerait en réalité pourrie à l’intérieur. Une jolie montre à gousset dont le remontoir serait cassée. Oui, c’est plutôt cela… Yuri est comme une montre : Il a l’air de tourner rond, tout comme les aiguilles indiquant le temps, mais les rouages sont grippés. Ils finissent par s’arrêter, ou par tourner à l’envers, la mélodie qui s’échappe lentement s’arrêtant par à-coups grinçants.

    Il se définie lui-même comme « fou », dans le bon sens du terme. Considérant la vie comme plate et ennuyeuse, il se plait à rechercher la nouveauté et ce, jusque dans le danger, mais sans jamais se départir de son sang-froid et sa logique. Car oui, il a beau exécrer le sage et son implacable savoir, il reste lui-même une personne qui n’aime pas lorsqu’il ne possède pas d’explications logiques à un état ou une cause. Ce n’est pas qu’il veuille à tout prix tout expliquer. Juste qu’il refuse laisser une interrogation sans réponse. Après, peu lui importe que celle-ci soit vrai ou non.

    D'un point de vue plus classique... Difficile de lui trouver des bons cotés véritables. Non pas qu'il soit bourré de défauts. Mais disons plutôt que chacune de ses qualités peuvent souvent être considérées comme exagérées, perdant donc leurs cotés positifs. De plus, il se contredit tellement lorsqu'il agit qu'il est ardue d'expliquer posément les avantages qu'il dissimule. Il est à la fois minutieux et "je-m'en-foutiste". A la fois fier à l'extrême et totalement désintéressé par toutes ces histoires d'honneur, sachant plier l'échine quand faire se doit. Il semble être une personne attentionnée et à l'écoute des désirs de chacun. Ça encore n'est qu'une autre de ses faces trompeuses. En réalité, il est très emphatique mais répugne à s'intéresser aux autres. La jovialité dont il fait preuve à tout instant peut masquer un fort dédain pour son entourage autant qu'un ennuie mortel ou encore une certaines nostalgie qu'il ne supporte pas. En ce sens... Peut-on le dire lunatique ? Oui sans doute. Seulement, cela ne se voit pas, voila tout.
    Le fait qu'il soit souriant quelque soit le contexte renforce une impression de psychopathie, voir même de schizophrénie, lorsqu'il se laisse aller à ses basses pulsions. Visage chaleureux pour paroles froides et cruelles. C'est un facteur déclencheur de cette sorte de magnétisme qu'il dégage. Quoi de plus fascinant que le spectacle d’un être avide de cette sensation de puissance qui se libère au moment d’ôter la vie à une pauvre victime ? Victime ayant fait pour seule erreur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment…

    Si l’on devait attribuer un péché à Yuri, ce serait sans conteste… La gourmandise. En effet, le jeune homme semble souffrir de ce qu’il appelle lui-même la « Pathologie du sucre ». Il est rare de ne pas le voir dégustant une sucrerie quelconque. On en viendrait presque à croire qu’il ne se nourrit que de cela. Où est la vérité dans cette affirmation… Peu peuvent le dire. Par contre, il est amusant de se dire qu’un être aussi accro au glucose ne soit pas encore gras et amorphe. Merci au sport ? Hum, oui, enfin… Passons…

    Cette addiction au sucré mise à part, il suffit de côtoyer le Russe quelques temps pour s’apercevoir qu’il possède un orgueil bien caché, mais terriblement développé. Dans le même ordre d’idée, il est, mais alors, extrêmement mauvais joueur ! Ce n’est pas qu’il n’admet pas la défaite bien sur (quoique cela dépend surtout de la situation et du contexte) mais s’entendre dire qu’il n’aurait pas du agir de telle ou telle manière ? Se faire critiquer car il s’est trompé en affirmant ceci ou cela ? Jamais ! Plutôt mourir ! Donc c’est une chose à proscrire une fois en face de lui, sous peine de finir six pieds sous terre… Il serait dommage de manger les pissenlits par la racine alors que vous n’avez aucunes tendances suicidaires non ? Après, cela ne veut pas dire que vous devez vous faire un devoir de le flatter ou d’être sans arrêt d’accord avec lui. Car les menteurs et les gens faux font partis de la liste conséquente de ce qu’il déteste ici-bas. De même qu’il méprise les lâches et les avares. Est-ce là la preuve d’une grandeur d’âme ? Que nenni. C’est surtout par principe (Oui, car il en possède malgré tout. Quoi, vous en doutiez ?). Voila juste la démonstration de son désintérêt envers la race humaine.

    Que pourrait-on dire d'autre... ? Déjà que ce n'est pas un homme qui fait dans la demi-mesure. Quand il commence quelque chose, inutile d'essayer de la faire changer d'avis : il s'y tiendras jusqu'au bout. Horriblement têtu et tête de mule ? Pas sur. Esprit de contradiction plutôt. « Tu veux aller à gauche ? Et bien dans ce cas, moi, j'irais à droite. Pourquoi ? N'est-ce pas plus drôle comme ça ? ». Il a toujours tendance à voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. Et pourtant, tout n'est pas affaire d'amusement avec lui. Oui, oui, ne pensez pas qu'il ne sait pas être un minimum sérieux. Quand la situation l'exige, il sait mettre de coté cette certaine gaminerie qu'il se traine. Par contre, il ne sait pas se départir de cette aura inquiétante qui l'accompagne.

    Il n'a pas tellement de vices à proprement parler, mais qu'il n'est pas non plus franchement vertueux... Le sens de la justice par exemple ! Il l'a, c'est un fait ! Ou du moins, il possède les notions de justice et d'injustice. Mais cela ne veut pas dire pour autant qu'il viendra vous aider si vous vous faites agresser dans la rue. Tout dépendra de son humeur du moment. Il ne cherchera jamais à vous plaire à tout prix de toutes façon. Les apparences trompeuses, ce n'est pas son truc... Chez les autres du moins. Car lui, il use et abuse de faux-semblants. Cette manière de se comporter à tendance à donner des espoirs inutiles aux autres, alors que lui-même n'attends jamais rien d'eux. Il se considère comme étant seul dans son monde. Comme dans une sorte de bulle imperméable où personne ne peut pénétrer. Et ce dernier n'accorde pas facilement sa confiance, voir même jamais et à personne si c'est possible. Mais lorsqu'il offre cela, c'est à vie. C'est la preuve pour lui d'une certaine fidélité, voir même d'une sorte de forme de soumission. Mais attention : Yuri est horriblement rancunier ! N'abusez pas ni de sa confiance, ni de sa gentillesse si vous avez la (mal?)chance d'en bénéficier. Sinon, il n'aura de cesse de vouloir vous le faire payer. Et pour ce genre de cas, le proverbe « La vengeance est un plat qui se mange froid » est son préféré.

    Mais comment cette psyché se traduit-elle physiquement ? Et bien déjà, ce n’est pas rien d’avouer qu’il se fiche de tout cela. Forcement, il est, comme tout le monde, sensible à la beauté et possède un sens esthétique développé. Mais il n’attache guère d’importance aux apparences. Il sait que l’habit ne fait pas le moine, et que ce n’est pas parce qu’une personne se retrouve infligé d’un physique ingrat qu’il en est de même à l’intérieur. En parlant de physique ingrat, il est clair et net que ce n’est certainement pas lui qui en est la victime. Loin d’avoir un physique dit « banal » ou « passe-partout », c’est avec plaisir que certains s’amuse à le contempler et à le détailler, l’observant sous toutes les coutures. Et ce, sans que cela ne dérange nullement le concerné.

    Mais que peut-on voir exactement ? Pour commencer, des cheveux d’une pâleur étrange, comme un blond qui aurait décoloré jusqu'à devenir fade. Avec de légers reflets. Une couleur tellement spéciale que l’on serait à même de se demander qu’il n’est pas passé dans un pot de peinture à un moment de sa vie. Peut-être que ses parents avaient des loisirs étranges ? Après tout, s’amuser à teindre les cheveux de ses enfants d’une couleur surréaliste, n’est-ce pas fichtrement amusant ?! Ah… Reprenons notre sérieux… Car il va en falloir. Surtout si je vous dis que la chevelure de Yuri possède une coupe bizarre. Enfin, vous voyez quoi… Non ? Et bien, vous ne vous demandez pas comment il fait pour se coiffer, chaque matin ? Mais voyons ! Rien de plus simple ! Tout les jours, au réveil, il se passe la tête sous l'eau et s'ébroue comme un chien et voila. Une jolie coupe, originale et pas chère, en quelques minutes seulement. Non, plus sérieusement… Cette coupe, c’est naturel. Donc inutile de lui demander comment bigre s’y prend-t-il, il ne saura vous répondre, et préférera vous envoyer balader. Et pour couronner cette blancheur de lune et cette chance de cocue pour pouvoir bannir la brosse à cheveux, on peut dire que la tignasse du Russe est douuuuuce ! Douce et soyeuse. Et jamais un seul nœud ! Si ce n’est pas de la chance ça ? Combien de femmes connaissant l’horreur du démêlage ne l’envieraient pas ? Et puis, ce léger parfum de Petit Marseillais à l’abricot qui se dégage quand il passe la main dans sa chevelure ! …Bon ok, ça, c’est un mensonge. Ils donnent plus l’impression d’avoir été décolorés à la javel ou au chlore…
    Mais bon, même s’il est vrai que ce détail de son apparence est l’un de ceux qui attire le plus l’attention, ses yeux quant à eux sont loin d’être en reste ! La teinte améthyste dont ils bénéficient se calque parfaitement sur son teint pâle. Et justement, entre sa peau et ses cheveux, ce violet pâle contraste parfaitement. Le fait que ce soit la seule touche de couleur sur cette apparence monochrome renforce une impression de profondeur mystérieuse qui vous met mal à l’aise. Car c’est bien par ces deux iris que Yuri fait passer tout le malaise et l’oppression dont il est capable. Des yeux aussi souriants que ses lèvres et qui semblent vous transpercer innocemment.
    Candide est le mot quand on parle du visage de Yuri. Des trait doux, voir même quasiment féminin laissant croire à une certaine androgénie passé, lorsque sa croissance n’était pas encore terminée, se marient avec un air d’enfant innocent qui refuse de voir la réalité du monde adulte. Pour finir sur son visage, il possède un nez fin et légèrement arqué. Pratique quand l’on doit porter des lunettes, même si lui n’en à pas besoin. Car il a une vue parfaite, ce qui risque de vite changer s'il n'arrête pas de lire dans l'obscurité. Yuri est grand. Normal, il est Russe. Tout est grand en Russie ("tout" on a dit). Loin de posséder une force de poulet, ce n'est tout de même pas un Hercule et c'est avec soulagement qu'il accepte et porte armes et armures. Il est habitué au froid et y résiste assez facilement, alors qu'à contrario, il a du mal à supporter la chaleur, même s'il l'apprécie (maso ? Nooon, juste un brin).


    Un peu plus, please !
    Plus grande peur:
    N'allez pas le répéter mais Yuri a une peur panique des... canards. Et non, ce n'est pas du foutage de gueule. Canards, dindes, voir même paons... Connaissez-vous le cri de la chèvre neurasthénique en pleine agonie ? Non ? Et bien, enfermez le Russe dans un enclos remplit de ces charmantes bestioles et vous saurez. Plus sérieusement, en présence de ces animaux, il se fige et n'est plus capable de faire quoi que ce soit. C'est une peur refoulée dont le traumatisme lui vient de l'enfance et qu'il s'efforce par-dessus tout de cacher (forcement, pour un soldat, ce n'est pas très glorieux). D'ailleurs, il à du mal avec tout ce qui a des plumes et des ailes en régle générale.
    Plus grand rêve:
    Découvrir un jour une bouteille de vodka qui ne serait jamais vide ? Ça serait beau.
    Relations:
    Une famille un peu beaucoup oubliée.
    Pas beaucoup d'amis (voire pas du tout en fait).
    Umbrella, son employeur.
    Et de temps en temps, quelques personnes qui sortent du lot.
    Autres:
    Yuri a besoin de sa dose de caféine. Tout les matins. C'est psychologique. Sans son café du matin, c'est une loque humaine, il est infoutu de faire quoi que ce soit de productif. Dans le même genre, la chaleur lui fait le même effet. Ayant passé toute son enfance en Russie, il n'a jamais réussit à s'acclimater à un climat plus doux. Dés qu'il fait trop chaud, c'est la fin du monde pour lui.
    Si l'on excepte les oiseaux et choses volantes, il porte un amour inconditionnel pour les animaux type chats, chiens, rongeurs, reptiles et compagnie.
    Il parle un anglais correct et a réussit à se débarrasser de son accent, sauf quand il pète les plombs. Par contre, il a encore du mal et se trompe parfois de mots ou de tournure de phrase. Il lui arrive d'oublier le conjuguer un verbe ou se trompe de pronom personnel par exemple.


“No man is rich enough to buy back his past.”



    Bon ben comment dire... L'histoire de Yuri, y'a rien de très intéressant à en dire hein. Enfin, si vous y tenez vraiment, préparez le pop-corn et installez-vous, on sait jamais, peut-être que vous vous endormirez pas avant la fin.

    Yuri, au début, c'est comme tout le monde : Pas grand chose. Juste un gosse, pas forcement très subtil, et pas du genre empathique pour deux sous. Il est né dans un petit bled paumé en pleine Russie, Vychni Volotchek. Pas la peine d'essayer de vous en souvenir, c'est trop tarabiscoté pour ça. On pari que d'ici cinq minutes vous avez déjà oublié ?

    Bref.

    Vychni-chose donc. C'est ça le berceau de Yuri. Yuri n'a jamais aimé sa ville. Il n'a jamais aimé la Russie d'ailleurs. C'est moche, c'est froid, c'est gris, la neige, c'est de la vieille cendre qui vous colle à la peau parfois, et dont l'odeur s'incruste dans les moindres recoins, juste pour vous faire chier bien comme il faut. Franchement, qui voudrait vivre dans un coin pareil ? Pour le reste, c'est blasant tellement c'est bateau. Le père, c'est même pas la peine d'en parler, il est plus là, c'est tout. Du coup, c'est son grand frère qui en a fait les frais et qui a dû servir de modèle malgré lui. Sa mère, elle a jamais fait beaucoup d'efforts pour s'occuper de ses deux gosses. Juste assez pour que les voisins ne jasent pas, ça suffisait. Bon après, ce n'est pas non plus la peine de monter sur de grands cheveux et d'en faire toute une histoire hein. Des familles comme ça, c'est banal, il y en a des milliers à travers le monde, et je vous rassure, ce n'est pas ce schéma familial qui forge les psychopathes en puissance. Surtout qu'au fond, Yuri a très bien vécu comme ça.

    Enfin, ça ne l'a pas empêché de n'avoir qu'une seule obsession : Quitter son pays. Très tôt, il s'inscrit dans une école militaire. Avec un peu de chance, une fois formé, on l'enverrait immédiatement ailleurs. Après tout, ce n'était pas les zones de tensions et les guerres qui manquaient pour envoyer les jeunots comme lui servir de chair à canon ailleurs, loin, très très loin.
    A l'école, il avait de bonnes notes, voire même d'excellentes notes. Il se démarquait comme ça. Il faut dire aussi qu'avec son manque flagrant de sociabilité, ça lui laissait pas mal de marge et de temps libre pour étudier.

    Et finalement, un jour, un professeur mit sur son chemin cette sympathique petite idée que pouvait être l'étranger. La politique étant à la Peres Troïka, de mini périodes de dégel pouvaient se faire sentir entre l'URSS et les "Autres". Partir continuer ses études (de bourrin, certes), à l'étranger pouvait s'envisager.. Et avec un peu de chance, il pourrait se faire remarquer d'une quelconque manière. Au final, ça serait tout de même bien mieux que de partir au Soudan pour mourir à la vingtaine à peine criblé de balles.
    ...C'vrai quoi. Quand même.

    Yuri a sauté sur l'occasion comme des puces sautant sur un chien de rue. On ne laisse pas échapper ce genre d'opportunité. Même pas vingt ans et il pouvait partir ailleurs. On lui proposa les USA. Ça ne lui plaisait pas trop non plus, il avait entendu tellement de choses sur ce pays que ça lui avait coupé l'envie d'y débarquer. Mais au point où il en était, il n'avait pas à faire la fine bouche. Dans son petit esprit étriqué, le jeune homme s'imaginait partir avec son cher grand frère. Un frère qui avait veillé pendant des années, qui s'était chargé lui-même de toute son éducation. Il voulait qu'il le suive en Amérique, pour démarrer une nouvelle vie, moins miteuse que l'actuelle. Mais bon, le frère en question n'est jamais venu. Yuri n'a pas cherché à en savoir plus. Il est monté dans l'avion et n'a plus jamais posé le pied sur le continent russe depuis. Accessoirement, il ne sait strictement rien du devenir de son frère et de sa mère. Loin des yeux, loin du cœur, petit à petit, il s'est mit à les oublier, tout simplement. Sa nature solitaire l'y aidant bien.

    Yuri finit donc ses études sur le sol américain et fut attribué à une caserne de la côte Est. Grâce à son excellent dossier, on le remarqua assez vite. En même temps qu'une tendance naturelle et de plus en plus marquée à la violence. Constamment ennuyé par tout ce qui pouvait l'entourer, Yuri laissa entrevoir le coté violent à l'extrême de sa personnalité. Même en pleine mission, il n'hésitait pas à tabasser ses alliés à la moindre contrariété. Et le plus étonnant dans tout ça restait le fait qu'en dehors du terrain, voire hors de la caserne, Yuri était une personne calme, silencieuse et souriante. Détail d'ailleurs perturbant puisque son dossier le désignait comme une personne morose et sujette à la dépression depuis son adolescence.

    Déclaré trop dangereux d'un point de vue psychologique, et au vu de ses antécédents, on le refourgua à Umbrella, avec une jolie épée de Damoclés au-dessus de sa tête lui disant que s'il refusait, on le renverrai illico presto en Russie. Homme sans vraiment d'attaches et possédant les capacités nécessaire, il fut envoyé à Rockford Island, où il subit l'entrainement le plus intensif et le plus périlleux de sa vie.
    Mais les mauvaises plantes, ça crève pas si facilement. Il en est sortit. Et aujourd'hui, il continue de faire comme il a toujours fait : Vivre sa vie sans se poser de questions.

    Le reste est tout aussi bateau. Bonne nuit.




“Everything's got a moral, if only you can find it.”



    L'air était froid, même à l'intérieur. Mais il avait l'habitude. Le moindre frottement de tissu, le moindre bruit de pas, était amplifié au maximum contre les murs clairs. Au final, plus que les respirations endormies, c'était leurs échos que l'on entendait.
    Quelques SDF fuyant le cruel hiver soviétique, deux ou trois voyageurs en mal de sommeil et, de temps en temps, un agent de sécurité ou de nettoyage pressé de finir son boulot pour enfin partir. Il n'y avait pas grand monde.
    Normal, il était tôt. Ou tard. Vraiment très tard. Tout dépendait de la notion du temps de chacun.

    Une voix nasillarde, a priori féminine, s'éleva des hauts-parleurs, annonçant le départ d'un des avion. Personne ne bougeât, pas même lui. C'était son avion pourtant.
    Plus qu'une demi-heure.

    Il a dû avoir un contretemps en chemin. Il va bientôt arriver.

    Pourtant, il doutait. Un mauvais pressentiment qui déformait ses traits, lui donnant l'air d'avoir toute la misère du monde sur ses épaules. Même le poivrot exubérant qui vint s'installer à coté de lui avait l'air plus riche de félicité. Il toussait bruyamment et postillonnait quand il marmonnait dans sa barbe hirsute. Il puait l'alcool a des yards. A en rendre Yuri malade. Il n'aimait pas l'odeur âcre que le surplus de consommation de la bouteille entrainait sur les gens. Ils puaient après.

    - Alors gamin ? On fugue ?

    Non, ce n'était pas une fugue. Mais qu'est-ce que ça peut faire ? Le soiffard n'avait pas plus l'intention de se soucier de la réponse que de danser la lambada. Il cherchait juste quelqu'un avec qui causer un peu, histoire de pallier à son ennui, point.

    - Qu'est-ce qui vous fait dire ça ?

    - M'fais pas prendre des vessies pour des lanternes va. Qu'est-ce qu'un gosse de même pas vingts ans foutrait dans un aéroport miteux à quatre heure du mat' si c'était pas une fugue ?

    C'est vrai. En un sens, c'était peut-être bien une fugue après tout.

    - C'est ta p'tite copine que t'attends j'parie ? Harr, fugue amoureuse, c'est bien ça. C'que j'aimerais r'devenir jeune tiens.

    - Mon frère...

    Un frère répondant toujours absent à l'appel.
    Plus que 17 minutes.

    - Hein ? Ah ouais, j'vois. Ça fait pas pareil. Enfin, chacun son truc.

    Yuri se contenta d'un signe de tête. Son frère, qu'il attendait. Son frère, qui n'avait plus que quelques minutes pour arriver. Son frère, ce crétin infoutu de prendre des décisions utiles. « On ne va quand même pas laisser mama toute seule ! » qu'il avait geint avant de promettre de partir avec Yuri. Pour ce qu'elle avait fait pour eux, ils pouvaient bien la laisser derrière, la mama.

    Il refusa poliment la bouteille que lui tendait l'ivrogne.
    Plus que 12 minutes.

    «  Mesdames et Messieurs, le départ de l'avion en partance de Vychni Volotchek et à destination de Moskva pour le transit Moskva – New York City est imminent. Veuillez rejoindre la porte d'embarquement numéro... »

    Quelques uns se levèrent. Yuri toujours pas.

    - S'tu veux mon avis, tu f'rais mieux d'y aller aussi... Ton frangin, il viendra pas.

    - Je sais.

    Un sourire de dépit s'installa. Bien sur qu'il savait.
    Quel crétin...
    Grâce à Yuri et son projet d'embrasser une carrière militaire aux États-Unis, ils auraient pu mener une vie meilleure que dans ce trou perdu de la lande soviétique. Mais non. Il avait trop de principes pour tout laisser derrière. Tant pis.
    Il se leva, empoignant sa valise.

    - Bon courage gamin. Et dis-toi qu'au moins, t'avais quelqu'un a attendre. Même s'il est pas venu, c'est d'jà pas mal.

    Ouais. C'est déjà ça.




“We're all mad here~”


    Pseudo: Kohané / White Chrysanthemum
    Comment avez vous connu le forum ?: C'est Birkin le coupable, il m'a trainé par la peau des fesses.
    Remarques, suggestions ?: J'ai faim mais je doute que ça aide beaucoup comme remarque.
    Avatar de votre personnage: Phobs est mon ami. ♥


Dernière édition par Yuri Litovski le Sam 14 Aoû - 11:50, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert Wesker
"Humanity is entirely overrated."
avatar

Messages : 272
Age (en 1998) : 38
Nationalité : Anglaise ?
Quote : " Man is least himself when he talks in his own person. Give him a mask, and he will tell you the truth. "

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]   Lun 12 Avr - 14:17

Tu parles de quels liens ?
Quoi qu'il en soit, bienvenue :3 !

Concernant ton perso, que j'aime beaucoup au passage (c'est pas seulement parce que c'est Russie sur l'ava hein) j'ai deux questions:

-En tant qu'officier du STARS, tu veux dire officier à Raccoon ou ailleurs ? Parce que des STARS y'en avait aussi à New York etc donc vala xD

-Et tu veux dire quoi exactement, parce que officier ça fait un peu armée donc j'ai du mal à me représenter la chose :) Tu fais parti de l'équipe quoi ? (En fait y'a pas de hiérarchie véritable dans l'équipe donc je suppose que c'est ça)

Cependant, bien que l'équipe des STARS a Raccoon soit à priori complète, je t'accepterai tout de même si tu voulais en faire parti, je te fais confiance et de toute façon j'avais rien précisé donc c'est normal ;)

Et désolée pour mes questions débiles =D

_________________
AND STOP CALLING ME THE PRINCE OF DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stairwaytothesun.1fr1.net
Yuri Litovski

avatar

Messages : 12
Age (en 1998) : 26
Nationalité : Russe, banane

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]   Lun 12 Avr - 14:47

Ce ne sont pas des questions débiles, juste moi qui ai préféré évité de trop préciser pour l'instant (je voulais t'envoyer un MP à ce propos à la base mais moi et la flemme...)

Concernant l'équipe, et bien si ça ne gêne pas, Raccoon m'arrangerait pas mal oui. (Je n'avais pas pensé à ça à vrai dire x__X)
Et pour le grade... C'est une bête erreur de ma part (puis j'avoue, je n'ai pas beaucoup joué à RE, à part Code Veronica et Umbrella Chronicle) donc désolée pour cette petite incompréhension, je vais éditer. Quand à l'équipe en elle-même, je pense que l'équipe Alpha conviendrait plus à Yuri mais l'équipe Bravo ne me gênerait pas non plus.

Quand aux liens, je fais allusions à ceux dans les appendices de compréhension, contexte, qui renvoient encore vers d'autres topics, ect... Mais bon, ça n'est qu'un détail et je ne pense pas que ça en dérange vraiment d'autre que moi (surtout que c'est juste une question d'habitude... bref.)

Enfin, quoi qu'il en soit, je viens de me rendre compte que le ton de ma fiche était un peu trop humoristique, je n'avais pas fait attention et j'espère que ça passera pour un forum axé majoritairement sous le symbole de l'angst. XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert Wesker
"Humanity is entirely overrated."
avatar

Messages : 272
Age (en 1998) : 38
Nationalité : Anglaise ?
Quote : " Man is least himself when he talks in his own person. Give him a mask, and he will tell you the truth. "

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]   Lun 12 Avr - 14:58

Ah y'a pas de soucis pour le ton hein ! Vraiment, j'ai précisé Angst parce qu'a priori c'est le ton du jeu général, mais rien n'empêche de faire des RP Humour, encore heureux ^_^

Y'a pas de soucis pour le STARS, en fait étant donné qu'il y a 7 membres dans l'équipe Bravo et 6 chez Alpha, tu sera complétera la seconde équipe :)
Et le grade c'était pas vraiment faux, c'est juste qu'il y en a aucun de vraiment défini donc..

( Pour les liens, je peux les enlever sans problème, disons que je pensais que c'était plus pratique au contraire (pour les flemmards comme moi en fait) :3 )

Bonne continuation pour ta fiche <3

_________________
AND STOP CALLING ME THE PRINCE OF DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stairwaytothesun.1fr1.net
Yuri Litovski

avatar

Messages : 12
Age (en 1998) : 26
Nationalité : Russe, banane

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]   Sam 14 Aoû - 4:38

J'suis un warrior, j'ai finis ma fiche.
Avec trois ou quatre mois de retard mais j'l'ai fini quand même.
\o/

Bon ben le caractère/physique, c'est moche hein. Et l'histoire, c'est du simpliste au possible mais ça vaut mieux que rien. Je referai tout quand j'aurais la foi.

Puis non, sérieux, je suis vraiment désolée pour le retard quoi. Bref. v___v)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Birkin
{It's sheer perfection !
avatar

Messages : 275

MessageSujet: Re: Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]   Sam 14 Aoû - 12:30

Finalement, t'as décidé d'être membre de l'USS (frappé sans doute par le sex appeal de ton boss, Alfred Ashford?), personellement ça ne me pose aucun problème de mon côté. Après c'est aux autres collègues de voir si c'est possible également.

Enfin bref, de mon côté je te Valide

Après, si les autres admins ont des choses à dire sur des trucs que j'aurai pas vu.....

(par contre ayez pitié, on s'est creusé la tête très longtemps pour trouver un contexte permettant à un russkof de venir voir l'Amérique lorsque les programmes Erasmus n'existaient pas encoire. La Peres troïka nous a paru une solution de facilité envisageable)

_________________

merci à Jill pour les icônes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert Wesker
"Humanity is entirely overrated."
avatar

Messages : 272
Age (en 1998) : 38
Nationalité : Anglaise ?
Quote : " Man is least himself when he talks in his own person. Give him a mask, and he will tell you the truth. "

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]   Lun 16 Aoû - 21:43

Ben.
Genre. VALIDE quoi ♥

Depuis le temps qu'on l'attendait *w*

(je trouve que j'utilise beaucoup de petits coeurs avec Wesker ça doit être psychologique sais pas)

*tiens cadeau un canard ♥*

_________________
AND STOP CALLING ME THE PRINCE OF DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stairwaytothesun.1fr1.net
Chris Redfield
Hey, you know that I always keep my promises.
avatar

Messages : 155

Who Am I
Relations ;:
Armes;:

MessageSujet: Re: Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]   Mar 17 Aoû - 18:20

Ton avatar... ♥ *crise d'asthme*

_________________

Avat = Kenny on Hetalia Rpg ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yuri Litovski ~{Bon, t'es gentil, tu éloignes IMMEDIATEMENT ce canard de ma personne ! [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stairway To The Sun  :: HRP } Once upon a time :: Registres :: Validés-